Accueil » au jour qui passe, dire son fait » au vent le soin de balayer les doutes

au vent le soin de balayer les doutes

26/05/2022 l’œuvre du temps

 

Quels sortes d’humains sommes-nous donc
impuissants à trancher le joug
à considérer notre sort comme écrit
et aux puissants
laisser champ libre


L’Histoire a si souvent trahi ses propres paroles
à quel Saint diras-tu
nous vouer désormais

Ce à quoi certains répondent

Tu seras l’unique artisan
de tes jours heureux

Quelle sorte
d’humain es-tu donc
Homme îlot
aux mots exubérants
qui confond vacance avec exil
(dois-tu encore sur les épaules te charger de fantômes et d’aïeux)
Homme esquif
qui craint l’ombre même de ses propres mouvements
et s’enfonce dans le bief
(poissons volants et araignées d’eau)
te dévêtant pièce par pièce d’anciennes panoplies
ne te reconnaissant plus en ceux qui furent tes pairs
Jusqu’où la profondeur des eaux

Quel sorte d’humain es-tu donc
Homme fétu
qui n’offre pour audace
qu’un arrangement avec la dialectique

 

Je te vois
la pente absorbée et le Causse
offrant à ton regard espace et démesure
Aux
bourrasques
tu files de face
Au vent le soin de balayer les doutes
Tu énumères les espaces te rassures de ce savoir-ci
(Aubrac Mont Lozère Sauveterre Aigoual)
Te rassures de te savoir ici exactement
Aux silhouettes de roc disposées sur le courbe
tu salues la résistance aux siècles
Aux moissons d’un sol affranchi du rugueux
tu renoues les liens de l’improbable
et tu te reconnais

2 réflexions sur “au vent le soin de balayer les doutes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s