Etre ici et nulle part

Ce matin là le ciel se déleste
Hors, le regard fouille l’opaque
En, rien dans les lignes du quotidien n’offre des ailes
Même Jean Sébastien peine à chasser le sortilège

Ainsi serions nous hères et pantins
affectés au minimalisme
aux tâches et soumissions
dans l’impuissance d’offrir nos corps à la chose publique
sans risque d’altérer notre bien-être
Lire la suite

Voguer

Un nouveau récit de voyage commence
Quel voyage ? Où? Qu’importe.

Le voyage comme un miracle en temps de covid.
Le voyage où l’Ancre Nomade prend tout son sens. Ni sens des aiguilles d’une montre, ni boussole.
Le premier chapitre qui me vient
, d’instinct, est une restitution d’un carnet de croquis commencé à bord du voilier, tandis que nous avançons sur l’eau. Un carnet qui se prolongera plusieurs jours après le retour. Comme si le mouvement des matières avait imprégné le corps tout entier, entrainant le dessin, de mémoire. C’est ce que je présente ici dans une courte vidéo de 7 minutes