Novembre d’outremer


Novembre prolongeait sa sieste
Sur la nappe les reliefs et les moineaux tardifs

D’indolence nous couvions les braises
papillons d’incandescence que le vent déposait
sur le drapé de nos couches
Aux excès des exécrables
nous tenions dans le giron du silence
pour toute révolte
un dialecte du mépris
Pour marque de dignité les narines au vent des cimes
invitant la courbe des vertèbres
Lire la suite