Accueil » vidéos » d’un linéaire si peu porteur d’éloge

d’un linéaire si peu porteur d’éloge

22/09/2022

Quand du monde nous aurons par les yeux
exploré toutes les failles
tout ce que recèlent de secret
les mille vallées
les mille promontoires
aurons nous encore un soupçon de vue
pour désirer

Quelles ombres
entre les éclats de ciel
poursuivent-ils ainsi
au commencement du jour nouveau
et ainsi jour après jour
Ni plus
ni moins
Ni plus ni moins
qu’une altération
et la composante lumineuse
qui éclaire le tableau
Ni ombre ni lumière
la ligne au sol
d’asphalte tracée entre les vastes terres
au bout l’amarre le gîte
quiétude ou inquiétude d’un port provisoire
et entre ceci et nous
les visibles et invisibles

Alors
traverserons-nous d’un souffle
ces troncs dressés de peine
les brûlures des grains
et ce mauvais roux qui suinte des blessures
l’évaporation des mirages
un linéaire
si peu porteur d’éloge
l’humanité glissant de chair à transparence
quand  de toute réalité
les oreilles n’agrippent que des bribes
des franc-parler coupés court
des mains qui s’accrochent â la terre
et en montre les traces

Nous nous relierons aux germes à l’instinct
aux résidus prégnant
pour fouiller les raisons des présences
et de la nôtre aussi
Dans ce transport
déchiffrer la langue des frêles et des particuliers
laver l’affront fait aux veilleurs
et continuer de vivre
entre ombres et lumières

6 réflexions sur “d’un linéaire si peu porteur d’éloge

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s