Accueil » au jour qui passe, dire son fait » les ailes des rapaces croisent notre destinée

les ailes des rapaces croisent notre destinée

16/09/22 vers Larrau

Aux marées
embruns d’équinoxe
vers l’Ouest infiniment
nous prendrons du chemin la mesure
Demain un jour autre
l’étale l’océan et en bord la vague
se jetant encore et encore

Remiser la vision
l’euphorie
dans une poche dérobée
comme gourmandise qui à feu doux mijote
Sais-tu
demain fane aujourd’hui
et à l’arrière nous laissons
des noms et des symboles
qui de hâte nous glissent des yeux

Oh ces lectures passées répétées
dessins de géographe
courbes et relief que l’esprit extrapole
Et maintenant en arrière délavées

La route glisse vers l’Ouest
infiniment
ne laissant qu’une mémoire soluble

Le temps des quiétudes est consommé disent-ils
Si nous savourions ce qui demain
inéluctablement s’effacera
chair et os
image par seconde

Vois comme ici la pente
de pics élancés
différemment s’altère
Des courbes qui s’entrecroisent
laissant l’ombre s’évaser
et l’herbe soudain plus vierge
Y paissent libres pottock alezan bai ou noir
gasconnes et mérinos
Les ailes des rapaces croisent notre destinée
s’échappent dans la combe
Des lieux que l’existence déserte
des lieux de résistance
s’énoncent en deux langues
à grands coups d’y de x et de a

5 réflexions sur “les ailes des rapaces croisent notre destinée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s