Accueil » au jour qui passe, dire son fait » danseurs puissants aux collines frémissant

danseurs puissants aux collines frémissant

7 sept 2022 danseurs avinés

D’un désordre à flanc
la garrigue dense
et ses vagabondages
par l’ouvrage et la sueur
coupés nets

Il y pousse ce sauvage mêlés d’oliviers
de chênes nains
épineux rabougris et une verdure
que seuls peuvent se permettre
les arbustes qui aux chaleurs
depuis toujours résistent
Partout où la pente au soleil s’adoucit
l’ouvrage et la sueur
l’alignement au cordeau
et le sol en ordre de bataille
Pour unique badinage
bras folâtres bras noueux
bras qui du tronc se jouent
danseurs puissants aux collines frémissant
les ceps comme à parade
vêtus d’un vert translucide et franc
de grappes gorgées chargés
Rien ici ne serpente sinon la route
l’eau par la violence de l’été
se fait secrète et soumise
Et les voici les vendangeuses
filles de fortune
filles de crus fragiles et audacieux
filles de rouages et d’acier
automates du futur
et je cherche vainement
dans les rangs
trace de rire et de peine
cette fraternité que distille le grain
Nous roulons sais-tu
dans ces Corbières où l’Homme se fait rare
et ceux qui font l’aumône savent à l’ombre patienter
où le pays de Nord se du seuil se tient à portée

Après « sous les canisses,  » , suite d’un carnet de bord que j’espère long, sur les routes du sud puis du sud-ouest, dans ce nouveau voyage en vélo camping qui vient de démarrer.

7 réflexions sur “danseurs puissants aux collines frémissant

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s