Accueil » au jour qui passe, dire son fait » à l’ombre des canisses, l’amarre

à l’ombre des canisses, l’amarre

04/09/2022 la halte chaleureuse

J’entrevois au travers de fraternelles retrouvailles
l’amarre
un instant enroulée et l’ancre
sur le pont d’algues vêtue
Les coupes emplies
qu’on sirote
à l’ombre des canisses lentement
et la conversation reprise là
où autrefois nous la délaissâmes

Au seuil des intermittences
l’amitié s’est tannée
l’oeil pétillant d’en savoir la suite
d’en savourer la science

J’entrevois ici
la route qui ensuite s’invite
et ce nouveau voyage
tel l’évidence
muri des périples accomplis
J’entrevois ici les possibles et les impossibles
l’aboutissement et l’avortement
des actes qu’on ose
d’un rêve qu’on entreprend
sans autre certitude
que l’avancée du jour
et d’une parenthèse
l’ouverture fertile

S’esquissent
au maigre bagage
au corps sa contribution
les premiers lacets
et encore ensommeillée
la secrète traversée

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s