Accueil » au jour qui passe, dire son fait » là où les roches de tout semblant dépouillent

là où les roches de tout semblant dépouillent

01/08/2022 sortilège

J’écris sur le pouce du roc
le fil du vertige
entre les lames des schistes
J’écris l’élan que prend à l’air qu’on étreint
toute existence en devenir
Fille papillon qui sait de l’éphémère
la puissance des songes
Ceux qu’on convoque à chaque retour d’en bas

Envoûtements
dont on ne sait se défaire
une cape de pèlerin
collant à l’âme
et ce pas continu régulier
qui sans que le souffle s’altère
vers les crêtes nous porte

Elle assure son pas
fille forteresse au soleil gracieuse
à son tour laissant du minéral
en elle s’inscrire
au profond de son jeune âge
la mémoire tellurique
Elle accroche l’invisible témoin
s’en empare
et chemine sur les traces des légendes
la où les roches de tout semblant
dépouillent

6 réflexions sur “là où les roches de tout semblant dépouillent

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s