Accueil » au jour qui passe, dire son fait » sous la voûte d’un Titien

sous la voûte d’un Titien

16/05/2022 bataille céleste

Mai
sous la voûte d’un Titien
avance les arguments d’une bataille céleste
si proche insaisissable pourtant
Rien ni dans les chants des mésanges
ni dans les ramages du frêne majestueux
ne trouble des nuées l’exubérance soudaine

Elle capte et dispose de l’espace
De l’oracle
j’attends l’averse divine qui jamais ne viendra
Ces choses là ne s’entendent
qu’au travers d’une mécanique
de masses en mouvement
l’équilibre des forces
et une mathématique que je ne comprends pas
qui égare ma pensée

Égrenant l’oisiveté d’une heure en transit
je veille des ersatz de sommeil
et savoure l’accompli
Une rumeur croissante
L’insistance
est-ce ainsi l’avion pour Cuba Marrakech ou Sofia
Lima ou Tombouctou
tous ces vols remisés au comptoir
de mes fantasmes de géométrie humaine
qu’emporte dans son élan un mirage assassin
Je bouche mes oreilles
et regarde Titien

S’en aller à présent
se détacher d’un sol qu’on chérit
et à sa guise le laisser prospérer
Dans le biais d’un regard
retrouver ailleurs la source même des fluides
et réchauffer mon âme au souffle d’autres terres


12 réflexions sur “sous la voûte d’un Titien

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s