au dévers d’une saison, nous avançons ainsi, titubant

24/12/21 augure du chaos

D’un mirage qui emballe l’émoi
l’oranger aux volutes
se décline
caressant l’échine et l’élancé
toutes blancheurs dans l’ombre se confondant
Nous en reviendrons crédules
repus et satisfaits
Passé l’aube
sur la veine du chataigner
le plat de nos paumes offert abandonné
et aux hauteurs l’éperdu d’un regard

Lire la suite

bref retour 15


Sais-tu
Il est des nouveau-nés aux yeux immenses
On peut y ressentir l’afflux d’une grande marée
les forces telluriques que conte si bien Homère
ou de Brunehilde l’ultime du Crépuscule
Dans l’intense du premier regard
la promesse des initiés
tant à explorer
tant à interpréter

Lire la suite

bref retour 14

2012/ de la série Cahots/Chaos 60x80cm acrylique (fragments et toile entière)

Que me restera t-il quand mes paroles
tel un mauvais ciment
s’effriteront
se tarira la source fugitive du singulier
ne s’inviteront plus à l’intérieur des yeux
dans cette zone imprécise entre cortex et lumière
ces mots dont on ignore encore l’existence
rejetons du néant et de l’insistance
qui font identité

Lire la suite

bref retour 13

Brefs retours en arrière, qui en cette période de « vacancesscolairespapymamiefêtesdefamille » me permet d’alimenter le blog vu l’indisponibilité mentale pour écrire du neuf.
Une manière aussi d’interrompre quelques jours l’instantanéité d’une écriture dictée par …l’instant (justement). Toutefois, des textes qui restent d’actualité.
Une manière de présenter des peintures réalisées en 2012 (mes dernières)
Une petite info : j’ai ouvert un deuxième blog (voir menu du haut « rouler aux petits bonheurs ») pas vraiment poétique, à moins qu’on considère que la narration de voyage en vélocamping possède un brin de…poésie (justement)
. Pour ceux qui s’intéressent au vélo.
Merci pour vos lectures.


A l’ouest
à force de contours
on trouble l’azimut
et quand au sable d’un ressac
les pieds s’enchevêtrent
s’enfonçant un peu plus
au passage de la nappe
de l’absence de passage
faire du doute son compagnon

Lire la suite

sur un banc vert bouteille, une chaloupe

30/11/21 Jardin Villemin

Aux lumières chapelets clignotant
Aux mille étoiles pendues
ton sommeil nimbé

Tu alignes des mots
tout droit sortis de l’abécédaire de tes agitations
et de l’écho tu n’attends plus le souffle qui rassure
Tu alignes les mots

Lire la suite

fleurs d’hiver qu’on cultive dans les songes

11/12/2021 si près du seuil et si loin à la fois

Il est des paroles qui se dispersent aux vents
Des mots plus qu’il n’est possible d’en entendre
Des sons
qui paraissant essentiels dès l’instant où l’esprit les compose
sollicitent les oreilles
prenant la distance qu’il convient
et devant les portes qu’on ferme

apparaissent soudain obsolètes et vains

Lire la suite

à la mémoire

janv 20 / retour à la case hiver

Offrez-leur pour tout bagage
une mémoire de piaf
(et ce serait insulte faite aux piafs)
et les voilà qui braient en troupeau rassemblé
Merde aux leçons d’Histoire qui ne suffirent pas
Merde aux contours du droit qu’on enfreint sans vergogne
Aux regards qui broient
aux discours ravageurs
quand la contagion empeste la cave putride
une sueur froide entre mes omoplates

Lire la suite

et qu’importe l’étrangeté du sang

28/11/21 Saint Antoine

Atteindre l’ermitage
et dès lors projeté hors
Ainsi Youza* dans les marais choisissant refuge
Ainsi Youza par le flux rattrapé
par le flux emporté

De l’humanité le pouls
cavalant sur un traict
revenant comme grande marée
et pris entre parenthèses
sur un pavé humide et froid
tu chemineras

Lire la suite