ouest 7

04/10/21 Saint Nazaire

En substance
serions-nous erratiques devenus
qui aux rituels préfèrerions
les contours du vide

Quand suspendue à l’inclinaison
aux ramures aquatiques
aux érables sycomores aux robiniers
aux chataîgners et bouleaux
vers l’anneau
l’amarre désertée
la cendrée nous conduit

Aux embruns des servitudes
se fondra t-il l’alliage
le volatile
lorsque les romances de gitans
se perdront dans les romans photos

Sur l’étincelle
tu forges l’élan
A l’ombre des forteresses
tu sais l’imminence
et les armes rendues
Toujours tu dénoues
les mouillages trop brefs
les Eden qui se brouillent

Être ici
Ne plus y être
N’y être pas encore
Être déjà ailleurs

Celui-ci réclamait l’ubiquité
et trente six vies parallèles
Mais en un unique instant
rassemblant de mémoire
trente six instants
trente- six espaces diverses
en un instant unique
d’un vertige
les limites du tangible

Dans l’once de soi qui se déporte
l’absence de notice
seule la brève incrustation
et sans attache l’instance

D’instances en instances
l’ouvrage

02/10/21 Josselin

6 réflexions sur “ouest 7

  1. erratique je suis
    bâtisseur d’ubiquités
    aux contours du vide
    aux confins d’une brève incrustation …

    Merci pour votre poésie
    d’une extrême profondeur

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s