ouest

09/09/2021 transversale

A l’arrière
que laisserons-nous du levant
sinon de l’ordre d’un inconscient rituel
les miettes sur la nappe
Sur l’égouttoir la solitude d’un bol
que ne veilleront pas les bleutés de septembre
Les réminiscences
d’une noce qu’on étira au mieux
et qui laissent à présent
des lieux
le silence reprendre possession

Quelques pétales sur un parvis
La juste mesure prise de l’instant
Aux serments échangés
l’étreinte et la solennité
dissolvent l’assurance
La retenue des flots
et la voix qui se brouille
quand la pudeur
aux mots souligne l’importance

A l’arrière l’huis
une nouvelle fois clôt

Où va le soleil quand il nous déserte
reluisant d’une pérenne attraction
qui de la gravité
change les évidences
Vers l’ouest me souffle d’instinct
la perspective nouvelle qui m’accompagnera

A l’ouest
apprivoiser la démesure et la fréquence
Caresser la dentelle
en supposer les détours
et serein
attendre de l’astre
la puissance et l’instant

3 réflexions sur “ouest

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s