ouest 5

26/09/21 Aber Wrach

Et nous serions dériveurs anachroniques
aux bourrasques d’ouest
forcissant

Vois Christ de granite
de tes yeux aux siècles érodés
l’usage des carrefours
Aux vagabonds
la rose des sables
et de face le féroce
à peine les yeux levés
Que peut un crucifix
quand d’autres souffles les portent
Sont-ils possédés
ceux-ci qui avancent de travers
que d’un biais à l’envolée
on zieute bouche close
Fous qui possèdent
l’enfoui et l’épique

Lire la suite

ouest 4

19/09/21 Pointe de Talud

Au murs blanchis de neuf
l’oeil décline le levant
Ici se faufile la route
qui dans l’étroitesse
t’engage
Longères de granite rugueuses
aux chênes nains opposant
un discret contraste
et un son sec au passage
glands soumis aux souffles marins
la route pour linceul

Lire la suite

ouest 3

17/09/21 Quiberon

Des soubresauts
d’une humeur altérée
tu entretiens la lande
et tu en oublierais de déposer au temps
la douce vibration
que t’offrent les pierres dressées

Doit-on toujours
aux chemins de traverse
de l’accessoire
encombrer son esprit
Penses-tu qu’une liberté
qu’on s’autorise
toujours se revendique

Lire la suite

ouest 2

13/09/21 la mine d’or

Qu’ont ils mérité
les anges salvateurs
pour se présenter
dos au mur
sous les lames incendiaires
et ployer sous le joug
d’une sentence sans fondement

A l’ouest
à force de contours
on trouble l’azimut
et quand au sable d’un ressac
les pieds s’enchevêtrent
s’enfonçant un peu plus
au passage de la nappe
de l’absence de passage
faire du doute son compagnon

Lire la suite

ouest

09/09/2021 transversale

A l’arrière
que laisserons-nous du levant
sinon de l’ordre d’un inconscient rituel
les miettes sur la nappe
Sur l’égouttoir la solitude d’un bol
que ne veilleront pas les bleutés de septembre
Les réminiscences
d’une noce qu’on étira au mieux
et qui laissent à présent
des lieux
le silence reprendre possession

Lire la suite

là où je suis (reprise 2017)

sept 2017 / patience

là où je suis
nulle part ailleurs
sur un espace
qui dans la seconde m’appartient
et dans la seconde suivante
sera soit celui d’un autre
soit déserté

Sais-tu du langage
le pesant sur les sons
Un bégaiement
quand à la tendresse
on donne son adresse
A chaque parole
en conclusion
la ligne de fuite pour effigie

Quelles paroles pour l’amour

Lire la suite