temps mort

fin juillet 2021 / évaporation

Et je prononcerai
au seuil de notre porte
l’instant de répit
et la temporaire absence

Viennent les temps qu’on dit morts
et qui pourtant
annoncent renaissance
La terre qu’on laisse reposer
quand au profond
se gorgent les racines
quand à l’air
libres s’épanouissent les promis

Août d’une respiration
enfourne les vivants
hâle les épidermes
et estompe les tracas

Un matin nous nous retrouverons
tout est affaire de circonstances
Un matin du fil je reprendrai le cours
De l’été peut-être
en saurons-nous mieux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s