Accueil » au jour qui passe, dire son fait » des promesses à tenir

des promesses à tenir

Novembre fut d’outremer et du désordre
on savait l’insistance

Et cette saison qui déraille
Un reste de janvier qui danse en plein avril
Misère
A nous quel vin de joie quand le cep rend les armes
A nous quels délices sucrés quand aux fleurs à peine nées
sans appel d’un mauvais blizzard l’outrage est consommé
Il est des plaisirs de palais qu’on aime à convoquer
quand des diètes de l’esprit l’iniquité perdure

Pauvres gavroches d’un printemps
qu’un chaleureux ignore
quand les rues se désertent
quelles promesses quelles paroles sans ailes
quels fruits à cueillir

Au jardin
la montagne impose ses rigueurs
Du bout de l’œil je cajole
une renaissance dont le vulnérable m’émeut
Malgré la nouvelle neige
je reviendrai demain






Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s