Accueil » arts etc... » Etre ici et nulle part

Etre ici et nulle part

Ce matin là le ciel se déleste
Hors, le regard fouille l’opaque
En, rien dans les lignes du quotidien n’offre des ailes
Même Jean Sébastien peine à chasser le sortilège

Ainsi serions nous hères et pantins
affectés au minimalisme
aux tâches et soumissions
dans l’impuissance d’offrir nos corps à la chose publique
sans risque d’altérer notre bien-être

Ce matin là je convoque mes fantasmagories
celles que chevauchant les frontières
illusionniste et libre
je déployais jadis
face tournée vers le large
donnant matière aux risées
dans l’éphémère des tulles

M’effleurait le soyeux
et si loin la pensée
des rêves que l’on dérobe

2013, installation transhumante entre le nord de l’Ecosse et Lisbonne.
Variations autour de l’itinérance (opus2)

Mon travail vous intéresse ? Merci de vous abonner au blog en cliquant en bas à droite sur « suivre ».

 

Une réflexion sur “Etre ici et nulle part

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s