il n’auront pas ma gauche

quand j’avais  cinq ans une personne que ma mémoire a transformé en ombre
a attaché ma main gauche à un objet fixe pour que j’efface ce réflexe inné
qui me poussait à faire agir ce côté là de ma personne
sous le bâillon les larmes coulèrent la rage enfla
et  l’emprisonnement fut l’un des déclencheurs de mon insoumission et de ma créativité
certes aujourd’hui encore par un effet secondaire incontrôlable je confonds ma gauche et ma droite et m’embrouille dans le chemin à suivre
ce doute  pourrait passer pour le temps donné à la réflexion avant le choix
une qualité en quelque sorte
mais en aucun cas et par un autre effet secondaire je ne confonds LA gauche et LA droite ceux qu’on veut soumettre et ceux qui soumettent  et d’un vrai gaucher qu’on a contrarié je suis devenu et  farouche gaucher et gauchiste invétéré

post scriptum
pour éviter de serrer la main droite je suis de ceux qui font la bise

un été 42

Edito du mois pour Radio Grésivaudan:

Vivement lundi! Non, vivement mardi parce que lundi c’est 8 mai et dans le contexte politique actuel, la commémoration de 45 ne sera pas de tout repos. Donc, vivement mardi, qu’on en ait fini, qu’on en soit sorti et qu’on cesse enfin de l’entendre et de la voir à tout bout de champ.
Parce que ça suffit!
lire le texte en entier