Navigation

Sur les sillons
Du temps tracé ici
Fanaux et balises
Piquets  et post it
Bornes kilométriques posés au débotté dans la houle
Ont trouvé esquisse sur mon visage
Endurci l’épiderme

De côté
Je tourne mon regard
Forçant l’accoutumé
Pour donner consistance
A l’instant

Dans la brume épaisse
A peine visible
Ma terre blanche et immuable
Et mes traces de pas
Leur estompe progressive

Si tôt
Déjà
La suite

Ce brouillard à percer
Ma navigation incertaine
La havre qui se dérobera

Gonfle mon misainier
Qu’émoustille l’appétence renaissante
Et qu’encore
D’instinct et de liberté
S’invente
La suite du chemin

Sidérations etc…

Un retour sur 2016…

Etage après étage
Des murs que l’on montait
Avec la précision du fil à plomb
La géométrie banale et efficace d’une métamorphose du paysage
Dans le vertige du temps
Une réponse aux besoins d’un peuple sédentaire

A l’arrière
En dedans
A gauche à droite dessous dessus
Ensuite
L’agitation d’une ruche aux heures qui précipitent les gestes
Et le soir venu
Le choc des assiettes déposées à la hâte et le cliquetis des couverts…lire le texte en entier