nous: particules transfrontalières

particules transfrontalières
nous franchissons
regards tendus vers l’horizon miroir
les limites devenues invisibles

je
demeure
ici ou là
dans de multiples asiles aux langages obscures
que l’agitation des mains des yeux des lèvres
rendent miraculeusement clairs

je demeure
l’éternel étranger de passage
un européen sur chambre à air rotative
un curieux de nature
un évadé de la cage
un traverseur impénitent
scandant les matricules de petites communes
au fil des routes des chemins des ruelles
fondant
les visages irradiés de lumière des fresques toscanes
les vapeurs ténébreuses des fourneaux de la Sarre
les gradins du Millénium et les bas quartiers de Porto
les moules frites de Calais et les jetées de Galice
les bus de Budapest et les rives de Gironde
en un alliage humain inaltérable

merci à Médiapart pour la publication de https://www.mediapart.fr/journal/international/240616/une-defaite-de-la-societe-ouverte