Le temps des cerises

Jadis, ce fut le temps des cerises, des gais rossignols, des merles chanteurs et des luttes fraternelles.
J’y repense , profitant à juste titre d’une retraite à l’ancienne, avant que celle-ci ne soit repoussée aux calendes grecques ou rendue illégitime par nos « réformateurs » successifs .
Et je fais ma trace, avant que l’usure des années ne m’atteigne, en ce jour de semaine dans la neige vierge tombée de la nuit, sur les hauts de Chartreuse. Me parvient la canonnade des Sept Laux, tout à sa lutte contre l’insécurité des pentes chargées de blancheur.
Quoique l’on fasse, l’intranquilité veille donc et rattrape mes pas et mes pensées.
Serais-je un assisté, un profiteur, un immonde jouisseur non méritant, une espèce d’archaïque non productif et peu rentable?… lire la suite : http://www.radio-gresivaudan.org/Editorial-du-11-au-18-mars.html