Mettre les voiles

Au jour qui s’égoutte
Inventer d’incongrues lumières
Et des cerisiers en fleur
S’évaporeront
Le fracas intime
Les lignes hypnotiques
Des déambulations frénétiques
Effleurant une fraction de seconde
Dans l’étroite échancrure des pétales
L’incertitude
Et le royaume inaccessible

Es-tu né ce matin
Dans les pas de tes semblables
Dois-tu dissoudre ta trace
Dans les leurs
lire la suite…
………..

P1070910